Le Role Play


 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Rp/Ig ] Pour recouvrer la drolesse.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Admin
Admin


Messages : 998
Date d'inscription : 18/02/2011

MessageSujet: Re: [Rp/Ig ] Pour recouvrer la drolesse.   Mar 4 Juin - 7:46

Eulalie a écrit:


Je dus cligner plusieurs fois des paupières pour m'habituer à la nouvelle clarté. J'avais toujours pris l'Ankou pour une identité sereine et silencieuse et trop de vas et vient, trop de bruit, trop de pas me surprirent de sa part.
On avait allumé un feu. Lui ? Pourquoi ? Mon visage me brulait et la chaleur réveillait les autres douleurs de mon corps endolori. La mort ne pouvait être aussi douloureuse, j'en conclus que j'étais malheureusement toujours trop en vie.
Une main lisait mes cheveux poisseux, je me raidis de peur de la voir s'abattre violemment. L'effet fut instantané, les chairs de mon flanc prisonnier se resserrent et m'arrache une grimace suivit de mots croassé tout bas :


- Pitié, je ferais tout ce que tu veux, mais arrêtes, arrêtes.


Une voix que je reconnue de suite, me répondit un leitmotiv de :

- Ne t'en fais pas, on est là maintenant, ça va aller.... ça va aller...ça va aller.... ça va aller...

J'avais l'impression qu'elle voulait s'en convaincre elle même. Je tournai mollement la tête vers elle convaincue de nouveau que mon esprit battait la campagne. Pourtant, il s'agissait bien du visage d'Ame.
Sécurité, fut la sensation première qui en découla. Je fermai un instant les yeux avant de les rouvrir sur elle . Elle avait l'air si triste, si épuisée. Était ce mon imagination où un pli barrait son front ? Que lui avait t on donc fait ? Je lui souris tristement et d'une voix hachée :


- Scuses... . Ma faute...Pas dû... Je grimaçai puis enfin :
- Soif

Je ne la quittai pas des yeux de peur que le mirage se dissipe.
Revenir en haut Aller en bas
http://fofo-rp.forumgratuit.org
Admin
Admin


Messages : 998
Date d'inscription : 18/02/2011

MessageSujet: Re: [Rp/Ig ] Pour recouvrer la drolesse.   Sam 8 Juin - 12:29

Eulalie a écrit:

Et puis...


Les jours suivants demeurent flous, je naviguais entre éveil désespéré et sommeil agité. Ame sans cesse à mes côtés m'obligeait à boire des litres et des litres de tisane de sauge pour faire fuir cette fièvre, tant et si bien que je pensais que des joncs allaient finir par pousser dans mon ventre. Alors je terminai par espérer boire du Floc ou même du Chouchen mais plus cette infâme pisse grand mère. Les onguents dont elle me tartinait n'avaient rien de mieux. Leurs odeurs répulsives me mettait le cœur au bord des lèvres, malgré leur efficacité. Pourtant, par delà ces efforts, la plaie de la dague ne voulait pas se refermer. L'odeur putride qui s'en dégageait auparavant avait disparu, mais les chairs ne donnaient pas signe de vouloir se refermer. Elle ne vit donc aucune autre solution que de les refermer au fer blanc. Le bourreau de Kastell travailla par obligation et non plus par amusement ou vengeance comme elle l'avait fait de Loriot m'avoua t-elle pendant un de mes réveils. Ce dernier malgré qu'il fusse mort, elle lui avait arraché le cœur, étripé et découpé en petits cubes - selon ses propres mots - pour les offrir aux charognards. Aussi en la voyant s'approcher avec le tisonnier , je ne pus retenir mon cri :

    - Bourreau !!

Fermement tenue par Théo et David, anesthésiée par la douleur, je perdis pied, en sentant l'odeur de ma propre chair brulée.

Des jours et des litres de sauge plus tard, je pus enfin faire quelques pas aussi malhabiles que les premiers pas d'un enfant. Le retour vers Kastell commença à prendre place dans la conversation jusqu'à ce qu'il ne fut plus question que de cela.
La préparation du voyage se fit rapidement. Ils rassemblèrent leur maigre paquetage, puis devant mon incapacité à tenir une longue marche, nous dûmes trouver une charrette.

La veille de notre départ, je rejoignis la ville pour enfin boire autre chose que cette satané tisane. Je m'installai dans une taverne que je savais très peu fréquentée avec l'unique espoir de n'y voir personne entrer. Je crus y parvenir quand au trois quart de mon verre, Kem passa la porte. Je gardai mes distances , ânonnai un rauque bonsoir et terminai mon verre pour partir au plus vite. La question basique qu'elle me posa me fit sourire en coin amèrement. Je la savais sans arrière pensée, mais le dégout de la Bretagne et de ses habitants carillonnait en moi, aussi à son :

    - Comment vas tu ?

Je lui répondis sarcastique à souhait :
    - Très bien. On ne peux mieux même !

Puis en ajoutant un adieu, je me dirigeais claudicante vers la porte en sentant ma haine et ma colère monter d'un cran. Elle ne méritait pas mon courroux, non, pas Kem, surement pas elle que je connaissais. A me voir marcher difficilement, surprise surement, elle me demanda ce qui m’arrivais. Je continuai d'avancer incapable de lui répondre. Ces paroles suivantes me plombèrent l'estomac .
    - Je ne sais pas ce qui t'est arrivé Eulalie, mais tu dois te battre. J'ai réussi à supporter un mariage forcé pendant deux ans, et quatre années de viols. Prends ce poignard, et défends toi si il le faut.

La décence aurait voulu que je lui dise que je compatissais, mais je me demandais juste comment elle pouvait m'affirmer ne rien savoir et mettre si facilement dans le mille. Je reculai d'effroi devant le poignard, et préférai me taire sans trouver la moindre once de compassion. Devant la porte je souris méchamment, l' ouvris et sortis rejoindre Ame et les autres.



Le matin est ensoleillé quand notre convoi s'éloigne de Rohan. Dans mon dos, la misérable manse brule sans pour autant mettre en cendre mes plaies invisibles. Le combat de la fièvre est fini, me reste celui de l'âme.

Quelques pas plus loin, un messager me remit un pli portant mon nom. Surprise , j'en prends connaissance à mi voix en serrant les dents au fur et à mesure de ma lecture:
Citation :

Kenavo,

Le visiteur qui est venu, en exploration, sur invitation, ou en transit a pu remarquer la qualité de l'accueil, toute l'attention qui lui a été portée. Il a pu remarquer que le marché était bien achalandé, et que l'animation n'était pas en reste.

Le conseil municipal et moi même vous souhaitons bonne route.

Que le très haut vous accompagne sur les chemins,

Pour Rohan, terre d'accueil,

Sa douaniére et maire
Adenora

Je chiffonnai le parchemin puis le balançai au sol. Ils me savaient sur leur terre , il me savaient ici.... Je garde mes larmes de fureur. Il me faudrait quitter cette Bretagne orgueilleuse, imbue d'elle même et si indifférente, je le savais à présent.
Je tourne mon visage vers Ame, mon cœur se serre. Je comprends que je la regretterai à jamais.



[HRP ] // En accord avec ljd Ame [/HRP]

Revenir en haut Aller en bas
http://fofo-rp.forumgratuit.org
Admin
Admin


Messages : 998
Date d'inscription : 18/02/2011

MessageSujet: Re: [Rp/Ig ] Pour recouvrer la drolesse.   Dim 9 Juin - 10:15

Domenika a écrit:



Kem se promenait dans Rohan, lorsqu'elle vit une tête connue dans une des tavernes de Roc'han. Eulalie! Elle avait bien ri en parlant du chasseur ... Depuis le temps ... Elle lui avait dit il y a quelques semaines qu'elle devait passer sur Rohan, et depuis ... Plus de nouvelles... Comme ça lui arrivait avec pas mal de personnes d'ailleurs, Sub, Mao... qui ne donnaient plus de nouvelles.

Elle entra, ne s'attendant pas à un tel choc. On avait l'impression que lalie avait passé un très mauvais moment. Boiteuse. Regard hagard, hanté, et un je ne sais quoi qui brillait dans les prunelles... Que lui était-il arrivé?


Comment vas tu? C'était d'une platitude désolante. Mais la réponse qui fusa, teintée d'amertume, sarcastique, pleine de fiel ... complétait un tableau qu'elle tentait d'oublier elle même...

Très bien, on ne peut mieux même!

Cela lui faisait penser à quelqu'un ... Elle, avant sa rencontre d'avec le brun. Un tel regard, un ton aussi dur et amer, elle espérait se tromper... Un regard tel qu'elle que celui qu'elle avait supporté durant quatre années dans un miroir, alors qu'elle était sous la coupe de -M-. Elle crut sentir ses propres cicatrices lui brûler dans le dos... Et frissonna. Que faire pour la sortir de là?? Elle sentait que Lalie lui échappait, inatteignable, complètement ... brisée??
Alors, par hasard ... elle lui donna son propre poignard, celui qui lui avait sauvé la vie lorsque la griffe la traquait. Elle refusa, effrayée... Elle tenta le tout pour le tout! Peut être se trompait-elle ... Mais il fallait tenter!


Je ne sais pas ce qui t'est arrivé Eulalie, mais tu dois te battre. J'ai réussi à supporter un mariage forcé pendant deux ans, et quatre années de viols. Prends ce poignard, et défends toi si il le faut!

Elle reculait vers la porte déjà, ça allait être trop tard ... Elle ne voulait pas que Kem l'aide... Elle lui sourit méchamment, et sortit... Kem médita un instant sur cet échec. A elle de trouver sa propre voie désormais ...
Revenir en haut Aller en bas
http://fofo-rp.forumgratuit.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Rp/Ig ] Pour recouvrer la drolesse.   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Rp/Ig ] Pour recouvrer la drolesse.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Argentine: ouverture d'un nouveau procès pour crimes de guerre lors de la dicta
» SOS POUR NOUNOURS Border Collié (57) Sarrebourg
» BADMOONZ 3000 pts pour tournoi Haguenau 2010
» Canada- Ségrégation raciale: Débat pour l’ouverture d’une école noire
» Manifestation pour la paix a Cite-Soleil

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Role Play :: Lalie :: Eulalie :: La retrouver-
Sauter vers: