Le Role Play


 
AccueilConnexionS'enregistrer

Partagez | 
 

 [rp] Alentour de Bayonne. A Sainsotain- ma nouvelle chaumine.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin
avatar

Messages : 1024
Date d'inscription : 18/02/2011

MessageSujet: [rp] Alentour de Bayonne. A Sainsotain- ma nouvelle chaumine.   Dim 25 Oct 2015 - 13:24

Mailisande a écrit:
Fourbue, éreintée, fatiguée, las et tous les adjectifs s'y retenant, voila comment je me trouvais au petit matin alors que je posais un pied sur le sol froid de ma misérable chaumine. Assise sur le bord de mon lit, ma dextre vint frotter mon visage dans un lent mouvement. Tant de jours consécutifs à ne faire rien d'autre que travailler à la mine sans aucune sortie expliquait surement ma sensation de fatigue. Je songeais qu'il était plus que temps d'aller faire un tour en ville, sur le marché et puis peut être, boire un godet ou deux afin de me détendre. Derechef ma main passe sur mon visage pendant que je me hisse à la verticale pour.......
mieux me rasseoir aussi sec.

Par les Saints Couillons du pape, mes guibolles tremblent à n’en point finir, incapable de soutenir le poids de ma si petite carcasse. Que m’arrivait il donc ? J’avais l’impression d’avoir couru je ne sais combien de lieues ! Corne de bouc , si il me fallait une canne à mon age, j'étais bien.
Je me redresse pour la seconde fois, et l’exercice se releva toujours aussi pénible. J'en déduisis que je devrai prendre  un peu plus soin de moi et  qu'une seule journée de repos ne suffirait pas à me remettre sur.... pieds.

N'ayant cependant aucune envie que ce petit désagrément gâche mon unique repos de la semaine, je m'activai avec grand peine à mes ablutions matinales avant de m'offrir un copieux petit déjeuner. Seul; le fait de porter la cuillère en bois à ma bouche me demandait un effort considérable.
Je m'interdis tout abattement et me dirigeais vers la porte. Non, rien ce jour ne saboterai ma journée de relâche.

Au dehors, l'air frais accentua rapidement mes douleurs et me força à marcher le dos courbé, quand la brise salée d'eau de mer me rougissait les yeux. J'étais certaine que si je devais croiser un quidam aussi géant que le Viking, je le ferrai fuir à toute jambe tant je devais ressembler à un animal quelconque de légendes au milieu de cette lande. Je mis un temps incalculable à rejoindre le centre de Bayonne. Déjà parce que ma chaumine s'en trouvait éloigné mais également de par ma difficulté de minutes en minutes à avancer.  

Entrée dans le cœur de la ville, je m'adossai un instant contre une chaumine afin de me reposer et retrouver mon souffle puis continuai tout aussi difficilement vers le marché où j'y trouvais de quoi faire quelques ragouts. Sans en discuter le prix qui me semblait de toute façon, tout à fait accessible, j'achetai plusieurs morceaux puis ne tenant plus que fébrilement sur mes jambes, je me dirigeai vers la première taverne que je croisai mais ....... la marée était basse. Inutile de songer ici à boire un godet. Je ressortis et me dirigeai vers un autre endroit. Je ne m’interdisais qu'un seul endroit ici : la Chope d'Or et ce pour deux raisons.
La première reposait sur le manque de rabotage de la porte qui refusait de s'ouvrir sans un effort considérable de ma part, aujourd’hui plus encore, je voyais l' inutilité de tenter l'expérience.  
La seconde était dû au gout de cendre que le pain laissait en bouche. Je n'avais aucune idée où le taulier se fournissait mais il devrait songer sérieusement à changer de fournisseur. A moins que cela ne soit fait intentionnellement pour qu'ensuite on ne songe qu'à boire tout ses fûts dans l'unique espoir d’ôter cette impression de toile émeri écorchant de la langue jusqu'au gosier. Songeant que la seconde option était la vérité, j'avais donc décidé de fuir cet établissement qui de suite passa dans les : pas recommandable, taulier voleur.

C'est donc la taverne de la mairie qui l'emporta. J'en franchis le seuil harassé comme jamais et me laissais tomber sur une chaise. Je commandais un godet, puis un second en prenant tout le temps nécessaire pour me reposer. Espoir que je retrouve rapidement mes forces.
Revenir en haut Aller en bas
http://fofo-rp.forumgratuit.org
Admin
Admin
avatar

Messages : 1024
Date d'inscription : 18/02/2011

MessageSujet: Re: [rp] Alentour de Bayonne. A Sainsotain- ma nouvelle chaumine.   Lun 26 Oct 2015 - 10:33

Je me réveille dans mon lit, sans savoir comment j'y étais arrivée. Cas de conscience......
Affolée , je redresse vivement mon buste pour mieux le laisser retomber de tout son poids sur ma paillasse en gémissant.
Constat ..... je devais  revoir à la baisse la fermeté que je voulais mettre à trouver la réponse.

Que m'arrivait il ? Mazette, jamais Ô grand jamais je n'avais ressenti autant de courbatures de toute ma vie..... Allongée , mes prunelles font le tour d'horizon de ma chaumine... personne...... c’est déjà ça.... Prudemment je me redresse de nouveau avec toujours cette sensation d'être Atlas portant le monde sur ses épaules.
Fourbue, harassée de la pointe de mes cheveux en bataille à mes orteils pas vraiment nets... Je soupire en fermant brièvement les yeux, frotte mon visage pour en virer la lassitude puis aussi difficilement que la veille, je me lève. Un autre jour encore de repos, combien d'autres m'en faudra t il avant que je ne retrouve mes forces ?

Matinée qui se traîne autant que moi dans mon si petit antre quand soudain j'entends parler au dehors, prés du lac, si prés de chez moi.... Des voix étouffées, mais tant de timbres différents, que mon cœur s'affole. Autant de monde était venu pécher ? Je n'arrivais pas à m'en persuader. Je tentai un regard aux travers de la toile tendue sur la fenêtre pour y voir........ une tente ? En m'adossant derechef contre le mur, le coeur battant une chamade démesurée, je me quémandais si c’était un avant poste de garde, si il y avait raison de s’inquiéter d'une invasion quelconque, si je devais prendre mes jambes à mon cou - bien que je virai bien vite cette idée, mes fourbures m’empêchant d'effectuer plus de 6 mouvements à la minute...- . Je devais en avoir le cœur net, mais cela signifiait également... sortir et faire face à tout ce monde....
Désespérance;  Tergiversations mentales sur le bien fondé d'une telle démarche mais songeant qu'il fallait autant connaitre la vérité, je me décidais à rejoindre la tente d'un pas lent et douloureux.
Revenir en haut Aller en bas
http://fofo-rp.forumgratuit.org
Admin
Admin
avatar

Messages : 1024
Date d'inscription : 18/02/2011

MessageSujet: Re: [rp] Alentour de Bayonne. A Sainsotain- ma nouvelle chaumine.   Lun 30 Nov 2015 - 7:10

mailisande a écrit:
Des semaines s'étaient écoulées, mes forces m'étaient revenues aussi avais je repris le chemin de la mine ainsi que celui des tavernes lors de mes pauses et certaines de mes soirées. J'aurai dû éviter celle de la veille.

Ce fut ma première pensée alors que mes prunelles ensommeillées se portèrent sur une pierre posée sur la table. Les souvenirs de la soirée me piétinèrent aussi violemment que la charge d'un troupeau. J'allais défaillir. A ma profonde irritation s'ajoutait l' indignation et le sentiment d injustice, celui d’être incomprise.


- je vous donne cette pierre car elle est comme votre cœur, froide. Si vous la tenez elle se réchauffera, ouvrez votre cœur aux autres et alors il en ferra autant, il se réchauffera.
m'avais t il dit en refermant la paume de ma main sur sa fichue pierre. Dans l'instant, je m'étais retenu de la lui balancer au visage. A la place, ma rage s’était déplacée dans ma main que je fermai violemment sur la pierre à en faire blanchir mes jointures pendant qu'il poursuivait son leitmotiv :

- Vous n'acceptez personne, ni ami, ni amoureux pourtant je vous apprécie.
J'aurai pu être surprise mais ma pensée butait désespérément sur ses premiers mots : Vous avez un cœur de pierre... Quand je le lui répétai, il m'affirma ne pas avoir voulu dire cela, que j'avais un cœur en or mais que je le cachais.  De peur de le voir se précipiter sur moi en rogne, je préférais lui laisser croire que j'avais surement mal comprit. Pourtant, ce matin, ce sont bien ces même mots qui se pressaient sur ma conscience comme des moucherons sur une lanterne. Si il voulait se faire haïr, il ne pouvait pas s y prendre autrement, et là, irritée sur ma paillasse, je regrettai vivement de ne pas lui avoir lancer son caillou à la face.

Tout en me levant, mes pensées remontèrent le courant inverse de la soirée, et je me souvins soudain qu'il avait même affirmé me connaitre mieux que moi-même.

- Charmant égo,  dis je à haute voix en souriant en coin. Puis, alors que je rallumai mon âtre, me revint en mémoire son énervement alors que je lui quémandais simplement si les retrouvailles de son ami s'était bien passées, sa réponse froide m'était déjà restée au travers du gosier :

- Ce que nous nous sommes dit ne vous regarde en rien madame ! Cela ne concerne que mon ami et moi-même.
De mieux en mieux , pensais je.. Moi qui ne voulais savoir que sa joie de le retrouver, j'avais - à la place - reçu une leçon de morale  sur l'importance de ma vie de moustique ... Pire même, quand  je lui avais affirmé que je ne voulais rien savoir de leurs dires en ajoutant certes, un juron maintes fois répétés, il m'incendia en m'affirmant détester le blasphème. Qu'y avait il donc de si mal avec cette expression populaire : Par les Saints couillons du Pape ? Apres tout, je ne les avais jamais vu ces couillons moi !!

Oui, décidément ce charmant messire cuisinier faisait tout pour se faire détester, mais si je l'écoutais, le cœur de pierre, c'est moi qui le détenais.

Je m'aperçus soudain que je lorgnai fielleusement sa pierre. Je m'approchai d'elle et la pris en main. Résolue, je me dirigeai vers l'huis que j'ouvris en grand.  Sur le seuil , je la lançai aussi loin que mes forces me le permirent puis refermai ma porte. Sourire ravie sur les lèvres,  j'époussetai brièvement mes mains l'une contre l'autre en décidant de tout faire pour l'éviter lui et sa taverne.
La journée pouvait enfin commencer.  
Revenir en haut Aller en bas
http://fofo-rp.forumgratuit.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [rp] Alentour de Bayonne. A Sainsotain- ma nouvelle chaumine.   

Revenir en haut Aller en bas
 
[rp] Alentour de Bayonne. A Sainsotain- ma nouvelle chaumine.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Petite nouvelle du Renard
» Le kidnapping comme nouvelle forme de déstabilisation
» NOUVELLE INTERVENTION MEURTRIERE DE LA MINUSTAH/FLASH
» Comment créer sa nouvelle équipe ?
» Bienvenue à notre nouvelle modératrice

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Role Play :: Archives de Rps :: Mailisande-
Sauter vers: