Le Role Play


 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Rp tournoi d'archerie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin


Messages : 1004
Date d'inscription : 18/02/2011

MessageSujet: Rp tournoi d'archerie   Lun 16 Fév - 22:07

--Mrjuge a écrit:
[HRP] Ce RP est ouvert à tous, n'hésitez pas à poster, que vous participiez au tournoi ou que vous ne soyez que simple spectateur ! Amusez-vous ! [/HRP]





Encore un ! Encore un village qui organisait un tournoi de tir à l'arc.

Juge, c'était son métier. Juge de ligne, Juge de point, Juge de tricherie, Juge de mise en place. Et depuis quelques mois, du travail, il en avait par dessus là tête. Même que depuis quelques mois, il avait de plus en plus de cheveux gris.

C'est en cette froide matinée qu'il arriva dans le village de Moulins. Il n'eut aucune difficulté à trouver le chemin jusqu'à la Lice. Au passage, il embaucha un gamin qui courrait dans le coin pour distribuer les carquois offerts par la Mairie. Il ressorti l'annonce que la Maire lui avait fourni, écrit par l'adjoint aux animations, et vérifia quelques détails :


Code:
Bonjour tout le monde,

Je me présente Didatius, adjoint aux animations de la bonne ville de Moulins, je vous annonce qu'un tournoi d'archerie va bientôt débuter! Il va durer quinze jours à compter du 11 février 1463.

Ce tournoi sera ouvert à tous les habitants de la province. Chacun aura trois carquois offerts par la Mairie et chaque carquois supplémentaire sera au prix de 2 écus. Bien sur les meilleurs d'entre vous seront récompensés ! Le grand vainqueur gagnera 200 écus, le deuxième 100 écus et le troisième 50 écus.

Au nom de la Mairie de Moulins je vous souhaite bonne chance et bon tournoi!

Que le meilleur gagne!

Il replia le parchemin qu'il enfourna dans sa poche et prépara le terrain. Une première cible par là, une deuxième ici, et là troisième... un peu plus loin, là. Il traça une longue ligne à l'aide d'un bâton sur le sol. Chaque participant devrait se tenir derrière cette ligne. Il n'hésiterai pas à pénaliser les fautifs ! Il installa le gamin en lui expliquant ce qu'il devait faire et en lui promettant une pièce supplémentaire s'il travaillait bien. Il se plaça ensuite sur le bord du terrain, parfaitement placé pour tout surveiller. Il s'éclaircit la gorge et même s'il n'y avait encore quasiment personne, la tradition, c'était la tradition ! Alors d'une voix forte, il déclara :


Moi, Juge, je déclare le Grand Tournoi d'Archerie de Moulins, ouvert !


Et maintenant, il ne lui restait plus qu'à attendre les participants...



Vennec a écrit:
Il avait été prévenu de longue date de la tenue du tournois et s'y était préparé, discrètement, en forêt.

Et visiblement il n'était pas le seul, car Maeline aussi était fort adroite, la bougresse.


A mon tour !
Je préfère tirer sur l'Anglois quand il se présente, mais à défaut, ces cibles feront l'affaire...

Il s'approcha, planta ses flèches en terre, et décocha, calmement, ses 3 volées.

2000 points !
Pas mal, mais j'espère réussir à devancer notre maire...

Maeline. a écrit:
Ce matin-là, l’air était frais, le ciel dégagé. Une belle journée d’hiver s’annonçait. Un frisson parcouru la peau de la brunette et cela n’avait rien à voir avec la température extérieure. Dès son réveil, elle s’était empressée de revêtir une tenue particulière : des braies d’un marron assombri par l’usage, une chemise noire parfaitement ajustée, des bottes de la même couleur. Après s’être habillée, elle avait coiffé ses cheveux en une longue natte unique, qu’elle fit retomber du côté gauche de sa tête. Comme à son habitude, elle plaça son châle en laine autour de son cou et de ses épaules, comme elle l’avait vu si souvent faire par sa mère. Seule la couleur le différenciait de celui qui était jadis porté par Lilou. Alors que l’autre était d’un blanc pur comme la neige, le sien était d’un rouge profond. Elle avait choisi cette couleur qui reflétait d’avantage son propre caractère. L’impatience lui coupant l’appétit, la jeune femme ne prit pas le temps de manger et glissa plutôt une miche de pain dans sa besace. Puis, elle se rendit jusqu’au coffre qu’elle gardait à côté de sa cheminée. En bois de chêne, il lui arrivait au milieu des cuisses et renfermait ce qu’elle avait de plus précieux. Elle l’ouvrit lentement et lorsque ces yeux se posèrent sur l’objet qu’elle était venue récupérer, un sourire se dessina sur ses lèvres. Lorsqu’elle saisit son arc, un nouveau frisson la parcouru. Elle n’avait pas eu l’occasion de s’en servir depuis de longues semaines, trop occupée au Port et à la Mairie. Jamais elle ne possèderait une arme plus chère à son cœur que celle-ci. Elle le sortit avec précaution du coffre et le passa à son épaule.

Lorsqu’elle arriva à la Lice, lieu du tournoi, il n’y avait quasiment personne. Elle voulait profiter de cette heure encore matinale pour participer avant que trop de Moulinois ne soient en capacité de la reconnaître. Elle savait qu'elle ne serait plus tranquille ensuite. En cet instant précis, elle n’était ni Maire, ni Chef de Port. Elle était simplement Maë, une jeune femme venant mettre ses talents d’archère à l’épreuve. L’arc était son arme favorite. Elle avait demandé à Arthur de lui apprendre à manier l’épée, puisqu’elle désirait également savoir se battre en combat rapproché. Mais elle pratiquait le tir depuis son enfance et elle ne pourrait jamais s’arrêter de le faire. Elle fit un signe de tête au juge, embauché spécialement pour l’occasion par la Mairie. Chaque Moulinois ayant trois carquois offerts pour débuter, elle s’approcha du jeune garçon chargé de les distribuer. Elle lui fit un clin d’œil lorsqu’il voulut également lui remettre un arc de prêt et lui indiqua qu’elle avait apporté le sien.

Comme personne ne se trouvait actuellement sur le terrain, elle s’approcha de la ligne derrière laquelle chaque participant devait se tenir. Elle posa sa besace juste à côté d’elle, enfila le carquois dans son dos et se saisit de son arc. Aux mains, elle portait des mitaines de laine grise afin de se protéger du froid. Droitière, elle se saisit d’une première flèche, la mit en position et tendit la corde de son arc. Prenant une profonde inspiration, elle redressa son arme et vint positionner sa main droite au niveau de sa joue droite, la corde toujours tendue. Elle respira lentement, attendant que les battements de son cœur se calment. Dans un premier temps, elle devait se concentrer sur la cible la plus proche. Lorsqu’elle relâcha la corde, son corps se tendit. La flèche alla se ficher sur la cible,  mais pas en plein milieu. Elle fit une moue puis, se concentra de nouveau. Elle recommença l’opération pour chaque flèche, se concentrant d’avantage à chaque tir.

Lorsqu’elle eut tiré sa dernière flèche sur la cible la plus éloignée, elle reprit conscience avec le monde réel et sourit largement.

Ce que cela lui avait manqué !

Elle ne pu s'empêcher de ressentir un brin de fierté lorsque le juge annonça son score : 2049 points.

Lorsqu'elle s'éloigna du terrain, elle vit Vennec s'en approcher et sourit. Elle l'observa avec attention et admira sa performance, retenant son souffle à chaque nouvelle flèche qu'il lâchait. Elle ne fut pas étonnée lorsque le juge annonça 2000 points. Il était juste derrière elle. Elle se rapprocha de lui et sourit largement.


Félicitations Vennec ! Je ne savais pas que tu pratiquais aussi le tir à l'arc. Je vais devoir m’entraîner d'avantage ! Parti comme tu es, tu vas finir par me battre.

Elle ajouta un clin d'oeil.

Didatius a écrit:
Didatius entre tranquillement sur la Lice de Moulins.

Il y voit du monde, et regarde les scores, il ne voit pas comment faire des scores aussi haut, vu qu'il n'a pas beaucoup d'expérience en tant qu'archer.

Il prend donc un bel arc et un carquois.
Ce n'est pas la première fois qu'il tient un arc dans sa main, il a déjà chassé un peu dans des forets.


Oula, ça va etre dur à rattraper tout ca! enfin bon je vais tenter quand même, ça ne doit pas être si difficile que ça! Et puis c'est moi qui l'ai organisé.

Il prend donc ses flèches et les décoches doucement, en visant, malgré le fort vent.

Le juge annonce ensuite les scores.
Didatius: 1465!

Didatius prend un air penaud, il sait qu'il est très loin au score, il retentera plus tard, espérant qu'il y aura moins de vent.

Bon, eh bien j'ai des progrès à faire!

Il repose l'arc et le carquois vide, et repart tranquillement vers le cœur de la ville.


Dernière édition par Admin le Mer 18 Fév - 10:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://fofo-rp.forumgratuit.org
Admin
Admin


Messages : 1004
Date d'inscription : 18/02/2011

MessageSujet: Re: Rp tournoi d'archerie   Dim 22 Fév - 12:05

Loustick a écrit:
L'invitation avait été lancée..... 'fin.......... le défi serait plus juste.
J'avais aucune envie de le relever, perso je préférai cibler le gibier qui au moins me donnait viande à grailler où encore trucider quelques nobliaux histoire de purifier le pays; mais des morceaux de bois peinturlurés..... Mouais j'y voyais la vraiment aucun intérêt. Mais bon, le défi avait été lancé par ma brunette adorée, comprenez par là : Ma Maël... et ça.......... c'était autre chose.

Notre histoire remonte à loin ... un autre temps…. le temps de l'enfance quand la mioche d'alors venait se frotter à toute la bande….. La bande…….
Jehan, Martin, Kalon, Vince, Patene, Erhin, Cali et moi ; des mioches des rues, moins que rien, bâtards, fils de coureuse de remparts, la mauvaise graine en puissance qui effrayait de par sa différence. Qu’y pouvions-nous pourtant ?
La vie nous malmenait à l'âge ou d'autres se cachaient encore derrière les jupons de leur mère. Orphelins ou plus simplement abandonnés, nous tentions de survivre grâce aux rapines, au braconnage, aux ruses et surtout au mensonge. Nous vivotions au milieu de la foule qui se foutait bien que l'un de nous puisse crever. Alors chaque jour nous avancions avec au ventre, la rage, à défaut souvent de pain.
Non, je n’ai jamais vraiment compris pourquoi Maëline s’était intéressée à la bande mais la hargne qu’elle m’était dans ses coups de poings lui valait bien une place au sein du groupe. Pourtant, elle ne sut jamais que son admission fut sujette à des querelles entre nous, et qu’au final, nous l’avions tout simplement voté. Jehan nous rabâchait que nous faisions une grande erreur et ne se gênait pas pour lui montrer à quel point il la haïssait. C’était sans compter sur le fichu caractère de Maëline .…. Loin de se laisser intimidée, elle lui rendait mot pour mot, coups pour coups jusqu’à ce qu’il finisse par l’ignorer en la haïssant d’autant plus.
Subrepticement moi aussi je la surveillais. Je voulais comprendre la raison de sa motivation. Une gosse de bourgeois n’avait rien à gagner à trainer avec nous, d’ailleurs elle s’en cachait bien de sa mère. Puis de mois en mois, ce fut une évidence de la retrouver chaque jour, tant et si bien que ce furent ses absences qui me rendaient nerveux. J’imaginais alors le pire qu’il soit et allais jeter un regard furtif là ou j’étais certain de la trouver.. « Les Perles » la taverne familiale….. A l’affut du son de sa voix, de son rire, de n’importe quoi qui pourrait me rassurer. Je n’en partais qu’une fois assuré que seul un empêchement la retenait. De cela non plus, elle n’en su jamais rien. Et puis….. La vie ….. Pour elle ce fut un départ à la mort de sa mère que je n’ai jamais su…… pour moi, la fuite de ce village, la trouille au ventre de songer que mon dernier coup avait tué celle qui emplissait mes journée, coulait dans mes veines…. Jusqu’à ce soir d’hiver 61 ou elle m’est réapparue au sortir de la mine. Pourtant, aujourd’hui encore, j’ai toujours cette étrange impression au souvenir du passé, un peu comme si nous avions laissé en suspens nos jeux et qu’ils en restent lourds de possibilités. Mais il suffit que je mire mon reflet dans le baquet pour voir que l’enfance est bien loin derrière moi.
Maël….une fleur en hiver, un vin pétillant, une vallée enflammée, un parfum enivrant, un vent caressant, l'été en hivers....... la senteur des pins….les vallons de coteaux qui courent jusqu'aux bois, la rivière capricieuse, la truite sauvage qui voltige au dessus du cour d'eau, et le soleil dans mon ciel...... le soleil qui éblouit, réchauffe, ensorcelle…..; Maël, si femme à présent, l’indomptable plus belle que jamais, et pourtant si facile à aimer. Oui, auprès d’elle..... J’étais chez moi. Cependant tout ces non-dits, tout les regrets, je les porte en silence et perdure à ne lui rien montrer. Je continue de jouer dans le domaine qui fut notre, celui des défis, des piques, des taquets, des coups. C’est pour toutes ces raisons que j’avais décidé de venir. Pour celles-ci…… mais également dans le but de peut-etre, qui sait, si je trouve le courage….. Sortir enfin de mon mutisme.

........................................................................................... ***

D'un geste, j'intimai à ma boule de poil feu et noire de s'assoir alors que je m'approchai de la zone de tir, posai ma vielle au sol, pris mon arc et attendis quelques instants avant de commencer en inspirant profondément.
    Fais le vide.
Me conseilla une petite voix mais savoir Maël si proche m’en empêcha. Nerveux, j’étais nerveux de la sentir si près…. À quelques mètres a peine…. D’ici, même son parfum me chatouillait les narines…… Comment pouvait-on être aussi belle ? Désirable ? Envoutante ? Captivante et si farouche à la fois ? Je secouai la tête pour la chasser de mon esprit, inspirai derechef profondément, puis encochai ma première flèche. La cible était suffisamment proche pour que j'y parvienne. La corde que je tendis frôla ma joue, je retins ma respiration puis décocha.
Les suivantes suivirent plus lentement. J’estimais le sens du vent, fronçais parfois les sourcils, retenais mon souffle et surtout, tentais de l’oublier elle. Tendre, viser, décocher... mais chacun de ses rires cristallins me ramenaient à elle inlassablement… Comme jadis, elle coulait dans mes veines…. Bientôt mon esprit ne fut plus qu’envahit par Maël. Je terminai mes carquois avec un score lamentable. Je me doutais fort bien de ses railleries qui s’en suivraient mais moi, j’avais autre chose en tête.
Il était temps…….
Je remis l’arc sur mon épaule, lançai un œillade ironique vers son tavernier, puis repris ma vielle et en m’approchant d’elle, entamai...

Ma déclaration.
Revenir en haut Aller en bas
http://fofo-rp.forumgratuit.org
 
Rp tournoi d'archerie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» BADMOONZ 3000 pts pour tournoi Haguenau 2010
» Liste pour tournoi 1500pts avec resctriction
» Tournoi CE le 21 Novembre 2009 à Rôle Games Marseille
» WAB : "tournoi" de Survilliers des 26 et 27 février 2011
» Au Carreau de Plomb - Archerie de Cavenain

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Role Play :: Archives de Rps :: Loustick-
Sauter vers: