Le Role Play


 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

  Les cuisines du fief

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Admin
Admin


Messages : 998
Date d'inscription : 18/02/2011

MessageSujet: Re: Les cuisines du fief   Dim 23 Nov - 21:04

Julain a écrit:




entendait toute sorte de bruits, décide d'entrer voir comment ça se passe dans une cuisine jour de réception.

Entre tout doucement, vois une heu disons Dame , poing sur les hanches et qui criait à tue tête.... s'en approche


Bonjour MDame!!!
Je crois que je me suis perdu.^^

Ho ben dites donc, c'est une vrai ruche ici hein!!!
Regardez moi tout ce monde qui ne perd pas une seule seconde.

Hé bé, félicitation mdame, vous avec le sens de l'organisation!!!
De plus ça sent drôlement bon.

Heu, n'auriez vous pas besoin d'un serveur musclé pour apporter les plats à la réception, ces pauvres jeunes damoiselles auront elles la force nécessaire?

Je dis ça, je dis rien hein........


Sourit à la ......ne trouve pas de mot pour décrire une telle créature.
Revenir en haut Aller en bas
http://fofo-rp.forumgratuit.org
Admin
Admin


Messages : 998
Date d'inscription : 18/02/2011

MessageSujet: Re: Les cuisines du fief   Dim 23 Nov - 21:18

marme-mytonne a écrit:





- Eugénie ! il est temps de

étais je entrain de dire lorsque quelqu'un me coupa net le sifflet. Froncement de sourcils et faciès correspondant à l'ire naissante, je me retourne lentement en respirant vivement par le nez, aucunement attendrie par ses paroles que je jugeais, il faut avouer, trop bienséante pour être honnête. Ce que je vis ensuite me laissa bouche bée. L'homme devant mes yeux ébaudis avait tout d'un.....gueux, enfin......... rien d'un nobliot , la chose était certaine ! J'écoute donc plus attentivement lorsqu'il propose d'aider au service de table. De nouveau des plis se forment sur mon front, mais cette fois çi, dû au doute.

- C'est les chatelains qui vous z 'ont offert ce labeur ? Leur avez montré des lettres de r'commandations au moins ? Tsssssssss, Y m'ont  pas prév'nu moi. Pourquoi ch'suis t'jours la dernière informée !
Cependant sans lui laisser le temps de répondre , je poursuivis en regardant Octave :

- Octave, montrez lui l’arrière cuisine,  qu'il y trouve des vétures conv'nables; y peux décemment pas servir avec ses........ son....... fin, comme il est la , quoi ! finis je par dire en  reluquant l'homme de la tête aux pieds mais sans pouvoir nommer ce qu'il portait véritablement. Puis enfin je terminais à l'adresse d'Eugénie :

- Laissez ça ici Eugénie, quelqu'un d'aut f'ras l'service à vot place.

 
Revenir en haut Aller en bas
http://fofo-rp.forumgratuit.org
Admin
Admin


Messages : 998
Date d'inscription : 18/02/2011

MessageSujet: Re: Les cuisines du fief   Jeu 27 Nov - 10:03

Eugénie a écrit:




Elle rêvait la petite Eugénie. Après avoir déposé un à un les fruits confits sur un plateau  - sans en faire tomber un seul  s’il vous plait -  elle  s’était dépêchée de couvrir le plateau de feuilletés aux escargots en sauce persillade  pour le premier service qu’elle s’apprêtait à emporter dans la salle de réception. Que lui importait bien de devoir traverser un long couloir, de  grimper 6 marches et de poursuivre encore en longeant différentes salles. En vérité, elle ne pensait qu’à une chose, rejoindre au plus vite la salle de réception pour le revoir enfin  et  tout en se dirigeant vers la porte, rayonnante comme jamais elle ne le fut,  elle chantait  intérieurement :

Vous êtes un ciel, vous êtes un ciel plein d’étoiles , je vais vous donner mon cœur, parce que vous  êtes pour moi un cordial, lumineuse liqueur.

Vous avez illuminé l’obscurité, depuis que j’ai vu vos yeux, nos chemins sont  à présent enchevêtrés, pour toujours heureux.

Vous pouvez faire tout ce qu’il vous plaira, car  tout rayonne en vous, en vous, je veux vieillir dans le creux de vos bras, je me donne à vous.

Et je me moque de ce  que l’on en dira, c’est vous que j’ai attendu, parce que dans un ciel, dans un ciel plein d’étoile, je sais vous avoir vu. Je sais vous avoir vu.


Et vous êtes, vous êtes mon  ciel plein d’étoile,
Une Vision céleste,  une vision cé.
.


- Laissez ça ici Eugénie, quelqu'un d'aut f'ras l'service à vot place.

Le cœur d’Eugénie rata un battement.
Le plateau retentit dans un bruit de ferraille quand il vint rejoindre le sol. Elle ne bougeait plus, pétrifiée par les dernières paroles qui avaient retentit, puis dans sa torpeur, elle  tourna son visage figé d’effroi vers Dame Marme. Elle ouvrit la bouche, mais aucun son n’en sortit, l’air lui manquait. Elle se mit à trembler si fort que ses jambes se dérobèrent sous elle. A présent, assise sur ses talons, les yeux humides, elle se boucha les oreilles pour ne plus entendre les mots qui chuintaient en elle à l’infini: quelqu’un d’autre feras le service, quelqu'un d'autre fera le service, quelqu'un d'autre ferra le service...

Alors elle se berça d’avant en arrière en gémissant  imperceptiblement des : non, non, c’est trop dur, trop dur.
Revenir en haut Aller en bas
http://fofo-rp.forumgratuit.org
Admin
Admin


Messages : 998
Date d'inscription : 18/02/2011

MessageSujet: Re: Les cuisines du fief   Mar 2 Déc - 10:21

--Gustave. a écrit:




Le temps était venu, le majordome se rend dans la cuisine, tente de placer deux mots pendant la discussion, premier essai, second essai... par facile, une fourmilière cette cuisine, sourire à Marme

Pour le service, c'est quand vous voulez ! je vais demander à chacun de prendre place !

Incliner de la tête, regarder les jeunes filles présentes espérant que tout se passe bien,


Les Dangely comptent sur vous toutes !

Et disparaitre alors, pour retourner dans la grande salle et faire prendre place chacun
Revenir en haut Aller en bas
http://fofo-rp.forumgratuit.org
Admin
Admin


Messages : 998
Date d'inscription : 18/02/2011

MessageSujet: Re: Les cuisines du fief   Mar 2 Déc - 10:22

Julain a écrit:




Un peu ébranlé d'avoir vu la jeune damoiselle avec son plateau ....se porte de suite à son secours....

Vous ne vous sentez pas bien Damoiselle? vous êtes toute pâle!!!! reprenez vous qq secondes, je vais ramasser et refaire le plateau....

En peu de temps, il avait tout ramasser et nettoyer et se mit à refaire le plateau .....

Il jette un oeil à la grosse cuisinière se demandant quoi il devait faire....
Revenir en haut Aller en bas
http://fofo-rp.forumgratuit.org
Admin
Admin


Messages : 998
Date d'inscription : 18/02/2011

MessageSujet: Re: Les cuisines du fief   Sam 6 Déc - 12:15

--Eugenie. a écrit:



Agenouillée, elle basculait d'avant en arrière quand elle sentit une personne se poser à sa hauteur. Comme une légère brise, l'homme lui murmura quelques paroles. Un fin sourire qu'elle voulait reconnaissant, s'afficha au travers des larmes d'Eugénie. Sans un mot, le regard embrumé, elle l'aida à ramasser quelques feuilletés puis lentement, elle se redressa sans oser regarder une seule fois la cuisinière qui venait d'anéantir son rêve. Elle n'avait plus qu'à obéir. Ainsi, elle prit un nouveau plateau et dans un mutisme, le remplit d'autres feuilletés pour le service qu'elle ne ferait pas. Elle faisait son possible pour ne pas écouter la douleur qui s'accroissait et brisait son âme en deux. Pourtant, elle ne pouvait retenir le flots de ses larmes devant son cœur qui n’était plus qu'une longue déchirure.


Dernière édition par Admin le Dim 7 Déc - 11:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://fofo-rp.forumgratuit.org
Admin
Admin


Messages : 998
Date d'inscription : 18/02/2011

MessageSujet: Re: Les cuisines du fief   Sam 6 Déc - 13:30

Marme-mytonne a écrit:




Tout se passa en même temps. A peine eue je finie de dire à Eugénie qu'elle n'effectuerai pas le service, que j'entendis et vis, le plateau s’écrouler sur le sol. L'homme à qui Octave faisait signe pour qu’il le suive, se précipita alors vers elle et au vu de ses lèvres qui remuaient - sans pourtant que je n’ouïsse la moindre parole, parlait accroupie à côté d'elle. Enfin il se mit à devoir de ramasser le bazar que l'empoté venait de faire. C'est à ce moment que ma douce voix chantante se fit entendre. Sous l'effet de la rage elle interjecta en détachant chaque syllabe convenablement :

- EUGENIE !!
- Espèce de gourde incapable !!
- Je suis véritablement indignée de votre conduite !
- S'il n'en tenait qu' à moi, je vous ficherai dehors de suite !
- Vous n'êtes qu'une godiche sans aucun intérêt ! Je n'ai jamais vu quiconque d' aussi...
poursuivis je d'un ton fielleux ; lèvres retroussées en coin par la colère , en sifflant plus que parlant :
- médiocre..
-  incompétent..
- et.
- imbécile que vous ! Je ne sais pourquoi les châtelains de ce fief vous gardent encore à leur service alors que vous ne savez même pas tenir un plateau !


Je la regardais se lever, mon visage empourpré avait viré du rouge au marron, enfin mon doigt noueux se pointa sur l'homme que mes iris glaciales transperçaient :

- Vous !! appuyais je fortement
-  Il me semble vous avoir dit d'aller changer de vêtures ! Puisque les châtelains ont jugé bon vous prendre à leur service sans m'en informer; je vous avertit qu'en cette cuisine, c'est sous mes ordres que vous êtes ! Suivez Octave et changez vous ! Je ne tolérerai pas la moindre insubordination ! et dépêchez vous ! c'est l'heure de servir ! les plateaux devraient déjà être en salle ! Violette, vous irez servir en attendant qu'il soit prêt !

Je me tournai ensuite vers les autres en éructant :

- Vous z'avez entendu le Gus ?! Vous attendez quoi pour vous activer à finir les premiers services !

Sans que mon ire ne redescende je me dirigeais d'un pas saccadé vers les petites mains.



Revenir en haut Aller en bas
http://fofo-rp.forumgratuit.org
Admin
Admin


Messages : 998
Date d'inscription : 18/02/2011

MessageSujet: Re: Les cuisines du fief   Dim 7 Déc - 11:57

--Adnette a écrit:


Revenue des écuries, elle était passée par la salle de réception pour constater que les invités avaient pris place.

<Did'jiou ! faut y aller maintenant. Il est ou l'Gustave ?>

Un coup d'oeil plus tard elle l'avait repéré, s'en était approchée puis discrètement lui avait glissé à l'oreille : On commence le service, allez suivez moi en cuisine.

Sans réfléchir, elle lui avait saisi la main et ils arrivèrent tous deux devant Dame Marme.

Nous sommes prêts. On lance les escargots ?

C'est à ce moment qu'elle les aperçut par terre.

Euuh quand je disais lancer ... c'était une façon de parler hein !

Elle se joignit à eux pour tous les remettre sur le plateau.
Revenir en haut Aller en bas
http://fofo-rp.forumgratuit.org
Admin
Admin


Messages : 998
Date d'inscription : 18/02/2011

MessageSujet: Re: Les cuisines du fief   Dim 7 Déc - 13:46

Marme-Mytonne a écrit:



Je venais de secouer par mouvement brusque une poêlé de fois gras pour en terminer la cuisson quand je reconnus la voix d'Adnette. D'une rapide torsion de mon buste, je me tournais vers elle :

- Ah Adnette ! Lâchais je rassurée de la voir, en posant la poêle sur la table et en essuyant mes mains sur mon tablier.
- au moins une personne capable ici de faire ce qu'on lui demande Ajoutais je en lançant une méchante œillade vers Eugénie

- Oui....lancer..... A  croire qu'Eugénie adoooooore faire dans la chasse aux escargots..... Quoiqu'il en soit il est impossible d'en confectionner d'autre, donc ma foi, vous les servirez quand même. J'ai bien peur que les 2 plateaux restants ne suffissent point. Donc, époussetez  un peu ceux qui sont tombés. Suffit de soufflez dessus, ça ferra l'affaire.  Mais vous garderez votre langue , il va sans dire ; il est inutile que les invités sachent ce qui s'est passé avec ce plateau çi.  
Je la regardais dans les yeux afin de m'assurer que le message était passé puis poursuivis :

-Vous n'aurez qu'aaaaaaaaaa , je laissais un bref instant ma phrase en suspens en cherchant une solution, puis victorieuse affirmais je :
- en donner quelques uns à chaque convive en les mélangeant avec ceux qui ont échappé aux mains d'Eugénie ! Voila ! C'est ça ! Ils y verront rien du tout !Terminais je bien plus bas à part moi, comme pour me rassurer.

- Bien, euh.... donc ..... Adnette , Gustave,  et ...... non pas vous Eugénie, grognais je persuadé l'avoir vu faire un geste presque imperceptible vers moi
-  Violette ! et...  ah !  oui ! Adnette !  l'homme la, poursuivis en pointant du doigt le dernier arrivant dont je n'avais aucune idée du nom :
-  se joindra à vous pour le service. Apparemment, les châtelains l'ont engagé sans m'en tenir informée, et.... j'appuyais mes dires par un long regard pénétrant vers l'homme en question : après qu'il se soit changé
mon faciès se tourna de nouveau vers Adnette :
- il vous aidera.

- Madame ?.. entendis je alors derrière mon dos. Je me retournais vers la voix et regardais Violette qui dansait d'un pied à l'autre. Je crus qu'elle s'arma de courage pour poursuivre :
- Je....... Je ne peux pas faire les services.
- Plait il Violette ? rétorquais je, pour une fois a court de mot tant je n'arrivais a croire qu'on discute mes ordres.
- Madame. C'est ....... Voyez... les choux ? Je dois préparer leur fourrage encore....... Et puis .... je ... J'ai.... Je ne sus jamais ce qu'elle avait, si ce n'est laisser sa phrase en suspens alors qu'elle lorgnait ses chausses. Je la mirais plus attentivement pour m’apercevoir soudain horrifiée que son tablier était orné de divers taches de cuisson, dont j'étais certaine, qu’après même un examen attentif, je n'aurais pas su dire quel cuisson. Un grognement exaspéré sortit de ma gorge. Sèchement je me retournais une fois de plus vers Eugénie, et d'un ton aussi dur que mon attitude je dégoisais d'un air de mépris total, les lèvres tout juste entrouverte :

- Vous servirez. Tout en étudiant son comportement suite à se revirement. Il me parut plus qu'utile de sermonner malgré tout :
- Mais je vous préviens ! Encore une attitude de la sorte et je vais de ce pas voir les châtelains pour qu'ils vous  congédient sur le champ !

Enfin, à contrecœur, je lui tendis un des plateau et la congédiais en lui montrant la porte d'un bref et sec coup de tête.

Revenir en haut Aller en bas
http://fofo-rp.forumgratuit.org
Admin
Admin


Messages : 998
Date d'inscription : 18/02/2011

MessageSujet: Re: Les cuisines du fief   Dim 7 Déc - 20:15

--Adnette a écrit:


Si tôt dit, si tôt fait. Les feuilletés étaient nettoyés, soufflés, époussetés pour les plus poussiéreux et remis en forme d'un pincement entre index et pouces pour les moins chanceux. Mélangés aux autres rien ne paraissait.

Les regards échangés entre les "sauveurs" du plat étaient rieurs, et tous se retenaient de ne pas rire aux éclats. Adnette leur glissa sans que Dame Marme puisse entendre :

Heureusement que c'était des escargots, imaginez si ça avait été des anguilles !

Tous se mirent à rire silencieusement et même la petite Eugénie, désespérée de ne pouvoir servir, en avait retrouvé un léger sourire.

Sous les indications de Marme, la jeune soubrette remarqua alors ce jeune homme qu'elle voyait pour la première fois. Une jeune recrue des châtelains et ce en dernière minute et surtout sans en avoir informé personne ? voila qui paraissait étrange. Ca n'était pas leur façon de faire. Mais les estomacs commençaient à avoir faim et ça n'était pas le moment d'enquêter, d'autant que tout aide était la bienvenue. Elle se permit juste une question à son encontre :

C'est quoi vot'nom ?

Marme s'était approchée et en regardant Eugénie :

Code:
Vous servirez. - Mais je vous préviens ! Encore une attitude de la sorte et je vais de ce pas voir les châtelains pour qu'ils vous congédient sur le champ !

La jeune fille retrouva un sourire qui lui éclaira le visage tant et si bien, qu'elle en était vraiment très jolie. Adnette la regardait quand elle remarqua qu'elle ne portait pas de coiffe. Elle se pinça les lèvres mais plus le temps d'y remédier. Le plus urgent était qu'elle sache tenir un plateau.

Alors discrètement Adnette lui donna un petit coup de coude et lui montra comment tenir un plat en équilibre : main bien à plat en son centre, et l'autre main sur le côté.

Le centre est important, il te permettra de lui faire garder l'équilibre le mieux possible et la main sur le côté pour l'empêcher de glisser. Si le plat est chaud, pense à mettre une serviette entre le plat et ta main même si ça ne brûle pas, à force la chaleur peut devenir un handicap. Tu as compris ? Allez on y va ! Et prend l'autre côté de ma table, en face de moi tu n'auras qu'à regarder comment je fais.

Un sourire échangé, tous se relevèrent et passèrent un à un devant Marme afin qu'elle vérifie que le plat pouvait être emmené. Ils attendaient la permission de filer en salle.
Revenir en haut Aller en bas
http://fofo-rp.forumgratuit.org
Admin
Admin


Messages : 998
Date d'inscription : 18/02/2011

MessageSujet: Re: Les cuisines du fief   Dim 7 Déc - 21:39

Julain a écrit:
Il ne savait plus où donner de la tête......

Il alla se changer et être présentable pour faire le service.....


Me vla MDame!!!
Pis je m'appelle Julain de.......Bayonne!!!
Ma tenue vous convient elle mtn?

lui sourit


De main habile.....il porte bien haut le plateau...
Je prend ce plateau de suite et je vais faire le service ou vous avez de quoi d'autres pour moi?
[/i]
Revenir en haut Aller en bas
http://fofo-rp.forumgratuit.org
Admin
Admin


Messages : 998
Date d'inscription : 18/02/2011

MessageSujet: Re: Les cuisines du fief   Jeu 11 Déc - 12:10

Eugénie a écrit:




Eugénie avait sourit. Un timide sourire baigné de larmes certes, mais Adnette avait toujours eu ce pouvoir sur elle. Elle savait allumer la lumière même dans les plus profondes ténèbres. C'est pourquoi elle l'aimait bien.  De fait, elle avait retrouvé une toute petite parcelle de confiance aussi quand elle entendit le dragon nommer les serveurs, elle fit un minime pas sur le côté. Un pas de trop. La dragonne grogna sur elle aussi vivement que l'instant d'avant. Sa bulle d'espoir éclata; sa déchirure se fit plus vive, sa plaie reprit son suintement. De peur de s'y perdre, elle tenta d'éloigner cette douleur aux arêtes tranchantes comme un rasoir. Elle lui tourna le dos, ne l'écouta pas et mécaniquement, continua de remplir son plateau.  En vain.  La sournoise s'agglutinait comme la poix sur un condamné, la laissant sans aucune résistance. Elle se vautra dedans, perdit pied, se laissa asphyxier et sombra. Les ténèbres avaient de nouveau gagnés. Puis comme un écho lointain, elle perçue une voix :

- Vous servirez. La lumière fut si aveuglante qu'elle dut cligner des yeux plusieurs fois sans pouvoir entendre la suite. Ébahie, elle regarda Adnette qui semblait affirmer l'incroyable en lui souriant avant de se pincer les lèvres. Le sourire d'Eugénie s’effaça aussitôt. Adnette ne voulait pas d'elle. Elle devait déjà savoir que les services en pâtiraient. Lui en voudrait elle ? L' haïrait elle comme les autres après cela ? Ses épaules s’affaissèrent. Oui. Néanmoins, elle posa ses mains sur le plateau quand elle ressentit un léger coup sur son bras. Quelques paroles suivirent. Non. En fait, un long discours. Des recommandations. Poser sa main là, et là, y mettre une serviette quand c'est chaud. Oui, Adnette savait à quoi s'en tenir et tentait de parer au pire. Pourtant le pire ne se tenait pas que dans ses mains. Eugénie lui fit un vague signe de tête studieuse, et la suivit. En rang d'oignons, les serveurs attendaient le bon vouloir du dragon pour enfin rejoindre la grande salle. Intérieurement Eugénie livrait un autre combat et se répétait : Ma main dessous, l'autre sur le  coté, les pieds bien à plat, la marche pas trop rapide, sourire mais pas trop, ne pas les regarder , ne pas les écouter, être là sans y être, passer inaperçue, et pitié, Aristote, s'il te plait, s'il te plait, fais que mes pieds ne s’emmêlent pas entre eux, que je tremble pas, que mes jupons ne se coincent pas, que je renverse rien, que tout se passe bien, et... que je le voye, lui .....

BOUM BOUM ; BOUM BOUM, répondirent les battements de son cœur en écho.
.




L'instant d'avant sa plaie suintait par la déchirure. Il avait suffit de quelques paroles. Ne plus souffrir de rien, tel devint son espoir.
Ce qui en ressortit,  l’ébranla jusqu'à l’âme. Sa pauvreté, sa misère, sa condition de fille de cuisine, mal menée depuis toujours, haït, seule, sans ami(e), sans argent, sans amour et sans espoir de changement et là bas, dans cette autre salle, des nobles si chichement habillés dépensant d
Revenir en haut Aller en bas
http://fofo-rp.forumgratuit.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les cuisines du fief   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les cuisines du fief
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» cérémonie d'octroi de fief de mérite du 12 aout 1459
» cérémonie d'octroi de fief de mérite du 11 mai 1459
» FORUM FIEF
» cérémonie d'octroi de fief de mérite du 21 juin 1459
» Comment rechercher des seigneuries pour son fief?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Role Play :: Archives de Rps :: Marme_Mitonne-
Sauter vers: